SANTE :LUTTE CONTRE LE CORONA VIRUS : LA DEUXIEME PHASE DE LA RIPOSTE EST LANCÉE DANS LA VILLE DE BAFOUSSAM

C’est au cours d’un point de presse tenu le Jeudi 16 juillet 2020 dans la salle des actes de la Communauté Urbaine de Bafoussam que les stratégies ont été dévoilées à la presse.

Le Maire de la ville de Bafoussam, Roger Tafam pour la circonstance était entouré du Gouverneur de la région de l’Ouest AWA FONKA Augustine, du Préfet CHAÏBOU du département de la Mifi et des maires des communes d’arrondissement de Bafoussam 1er, 2ème et 3ème.

 

Après la déclaration du maitre des lieux portant sur les stratégies mises sur pied en harmonie avec les communes d’arrondissement, le gouverneur de la région de l’ouest prendra la parole, pour renchérir avant de formuler des recommandations à l’endroit des populations de la ville.

Comme le maire de la ville, le numéro de la région va exhorter les journalistes venus en grand nombre, à jouer pleinement leur rôle dans ce combat qui revêt un caractère humanitaire.

 

Nous vous livrons dans son intégralité, la communication de circonstance du maire de la ville de Bafoussam, Roger TAFAM.

Excellence Monsieur le Gouverneur de la région de l’ouest,

Monsieur le Préfet du département de la Mifi,

Mme la Secrétaire Générale de la Communauté Urbaine de Bafoussam,

Messieurs les adjoints au maire de la Ville

Messieurs les maires des communes d’Arrondissement de Bafoussam 1er, 2ème et 3ème

Chers collaborateurs,

Hommes et Femmes de Médias,

Mesdames et Messieurs

 

La communauté urbaine de Bafoussam vous offre son hospitalité ce matin à l’occasion du point de presse organisé dans le cadre de la relance des activités de la campagne  de riposte contre la propagation du CORONA VIRUS(COVID-19) dans le département de la Mifi.

Selon les derniers chiffres publiés le 09 juillet dernier, notre département enregistre 422 cas confirmés de personnes infectées au Corona virus, se hissant ainsi en tête des départements de la région, loin devant le Noun  223 cas et la Menoua 108 cas confirmés.

Au vue de la courbe sans cesse croissante sur le plan national, les autorités ont instruit une nouvelle campagne de sensibilisation et de prise de conscience auprès des populations afin d’apporter une riposte proportionnée  à la crise sanitaire.

Chers journalistes, mesdames et messieurs,

Depuis la déclaration du premier cas confirmé du CORONA VIRUS au Cameroun en Mars dernier, de nombreuses mesures de riposte ont été prescrites sur hautes instructions du président de la République et portées à l’attention du de l’opinion national par le Premier Ministre chef du gouvernement l’ors de la communication gouvernementale du 18 mars 2020.

Ces mesures ont été relayées au niveau de la région l’Ouest par Son Excellence Monsieur le Gouverneur, qui en personne, s’est investi de nuit comme de jour pour s’assurer du strict respect de celles-ci.

Excellence monsieur le Gouverneur, qu’il nous soit permis solennellement ici, de vous adresser la reconnaissance des citoyens de la ville de Bafoussam pour votre présence à leurs côtés pendant cette période de crise.

A cette reconnaissance de nos concitoyens, qu’il vous plaise monsieur le gouverneur, d’accepter que nous vous rendions hommage pour vos sages conseils, votre accompagnement inlassable et votre constante sollicitude à la communauté urbaine de Bafoussam.

Votre présence au présent point de presse témoigne à suffisance, votre détermination à implémenter la politique du gouvernement en matière de protection de la vie humaine dans notre région.

Grâce à votre présence, alors que nous prenions à peine les rênes de cette institution, nous sommes parvenus à freiner considérablement la propagation du virus.

Malheureusement, les comportements peu recommandables de certains de nos concitoyens ont favorisé la résurgence de la  crise sanitaire, au moment où nous avions le sentiment de l’avoir vaincu.

Face à cette insouciance, allons-nous pour autant baisser les bras ? Que non.

Croyez nous, la Communauté Urbaine de Bafoussam est plus que jamais déterminée à apporter une solution durable à cette virulente crise qui à ce jour a non seulement infligé à notre pays de nombreuses pertes en vies humaines, mais a eu le triste mérite de mettre en péril les secteurs de l’économie, de la culture, de l’éducation et du tourisme.

 

Qu’avons fait depuis le début de la crise sanitaire ?

La communauté urbaine de Bafoussam pour sa part a investi l’essentiel de ses ressources à la riposte en conformité avec les mesures gouvernementales.

C’est ainsi que, dès le 23 mars 2020, un point de presse est organisé dans la salle des actes de la CUB conjointement avec les communes d’arrondissement de la ville.

Il va suivre une intense campagne de sensibilisation à travers les médias, des affiches, des caravanes motorisées et pédestres avec en contribution, un véhicule pick up sonorisé qui a sillonné  pendant plus de deux semaines l’ensemble des villages du département de la Mifi diffusant les messages en français, anglais, pidgin et en langues locales.

Ces messages ont essentiellement porté sur la nécessité du respect scrupuleux des prescriptions gouvernementales et de l’OMS, mais surtout selon les réalités  culturelles locales, ils ont été contextualisés avec un point d’honneur sur :

  • La limitation des présences dans les lieux de cérémonies telles que les funérailles, lieux de deuil et la reprogrammation systématique d’autres événements pouvant impliquer une forte présence humaine ;
  • L’utilisation des moyens électroniques pour les cotisations et tontines ainsi que la nécessité de garder les enfants à la maison au lieu de les transformer en commerçants ambulants
  • La réorganisation des horaires de fonctionnement des marchés conformément aux instructions du Ministre du Commerce
  • La sensibilisation des populations sur le port systématique des masques de protection dans tous les lieux publics et la mise à contribution des artisans locaux pour la production à grande échelle des masques en tissus.

Nous avons à cet effet distribué des milliers cache-nez aux chefs des quartiers du périmètre urbain de la ville de Bafoussam,

 

Au plan opérationnel,

Les équipes de la communauté urbaine de Bafoussam, sous l’impulsion du Maire de la Ville ont mené en permanence depuis la déclaration de la pandémie, un ensemble d’actions sur le terrain dans le but  de limiter la propagation du virus.

A ce chapitre l’on peut énumérer :

  • L’acquisition d’un important stock de matériels et intrants de désinfection
  • La mise à la disposition des services de la CUB des masques de protection, gels hydro alcooliques et thermo flashes
  • L’instauration autorisation d’un service de quart, la réduction des effectifs au personnel indispensable, le report des stages académiques, la fermeture du complexe multisport et l’annulation des réunions de plus de 10 personnes à la communauté urbaine

Des dispositifs de lavage des mains ont été déployés dans les points hautement fréquentés de la ville, en l’occurrence la communauté urbaine, la préfecture, le palais de justice, la sous-préfecture de Bafoussam 1, les différents marchés et gares routières

  • La désinfection régulière des marchés, gares routières, services publics, formations sanitaires résidences des responsables, et la grande opération de désinfection des rues de la ville à l’aide d’un camion-citerne
  • Désinfection des établissements scolaires pour la reprise des cours au moins de juin 2020
  • La remise d’un don de matelas pour l’équipement du centre d’isolement des personnes testées positives au corona virus, à Kouékong
  • La désinfection régulière du centre d’isolement de Kouékong
  • La distribution des masques, gels et kits de protection aux chefs des quartiers de la ville de Bafoussam en direction des personnes démunies
  • La pose des scellés sur les boutiques et commerces ne respectant pas les instructions gouvernementales en matière de lutte contre la propagation du virus
  • des dispositions ont été prises de commun accord avec les Communes d’arrondissement afin d’appuyer les équipes médicales à l’occasion de l’inhumation des personnes décédés des suites Covid-19 et surtout d’aménager de nouveaux espaces dans la perspective des décès massifs.  C’est ainsi que sommairement un espace a été  à Kouékong pour les besoins de la cause.

Il serait ingrat de ne pas remercier les forces vives et personnalités qui ont promptement volé au secours des communes de la Mifi pour cette noble cause.

Notamment le sénateur sylvestre NGOUCHINGHE qui au tout debut de la crise a équipé la CUB, les communes d’arrondissement et cellule régionale de la délégation de la santé d’un important appui matériel évalué à 10 millions de nos francs, constitué de d’atomiseurs, de thermo flashes, de pulvérisateurs, de bottes, de gels hydro alcooliques, d’eau de javel, de chlore, des gants de soins et de ménages,

Les honorables députés de la Mifi qui, sensibles aux cris de détresse des populations, équipé les marchés et centres de santé de kits de lavage des mains, de cartons de savon, de thermo flashes, sans oublier l’important appui en eau de javel aux quatre collectivités décentralisées de la Mifi à la veille de la reprise des cours.

Les maires de la Mifi ici présents, ont au-delà des actions menées quotidiennement dans le cadre de la riposte à la propagation du virus, apporté un appui en cache-nez à la communauté éducative dans le souci de la protection des enfants scolarisés et leurs encadreurs.

À la même occasion, le ministre secrétaire général du premier ministère, le professeur Pascal NGUIHE KANTE offrait environs 10 000 cache-nez produits localement aux délégations départementales de l’éducation de Base et des Enseignements secondaires.

Nous n’oublierons pas de saluer à sa juste valeur le geste de magnanimité  du CERAC, Cercle des Amis du Cameroun dont la marraine, madame Chantal BIYA, Première Dame du Cameroun a une fois de plus manifesté son attachement à notre belle ville à travers un important don remis au gouverneur de la région de l’ouest.

La dite dotation en matériels de protection a été distribuée aux marchés et certains orphelinats aux bons soins du numéro 1 de région lui-même, accompagné de Madame Regina AWA FONKA.

Nous n’oublions pas les élites telles que le Pr TAVEA,  Monsieur TATIEKAM Ribeau, Monsieur NEURBOT et bien d’autres, et des sociétés citoyennes telles que la SPC, AZUR, CREC, etc.

J’en appelle ici aux autres élites de se joindre à nous

Excellence,

Mesdames et messieurs les journalistes,

La rencontre de ce jour est m’offre l’occasion de vous inviter à jouer pleinement votre rôle d’acteur majeur de la chaîne de sensibilisation de nos populations à la prise de conscience face à la dangerosité de la pandémie au corona virus.

Par vos différents organes, nous demandons aux populations de ne pas baisser la garde, car le Virus est toujours là et continue de faire les ravages.

A cet effet, continuons à respecter sans relâche les mesures barrières prescrites par le gouvernement et l’OMS.

Notamment :

 

Le lavage fréquent des mains au savon et l’eau coulante,

Le port  systématique des cache-nez dans les lieux publics,

Le respect de la distanciation physique qui est d’au moins 1 mètre entre deux personnes

Aussi, nous rappelons que la mesure interdisant toute manifestation regroupant plus de 50 personnes reste en vigueur.

Aux transporteurs urbains et interurbains, il est important de préciser qu’ils sont tenus à respecter le nombre de places par véhicule.

Aux transporteurs par moto, nous réitérons que la surcharge reste un facteur aggravant de la propagation du virus. Ainsi, ils sont tenus de ne pas prendre plus d’un passager à la fois, et de porter un masque et en exiger de leur client.  

Nous invitons enfin les populations à ne pas céder à la panique.

En cas de toux, grippe, fièvre et difficultés respiratoires, saisissez la cellule de veille de la délégation régionale de la santé publique pour l’ouest au numéro de téléphone suivant : 677 89 33 28

Tous comme un seul homme, levons nous et assénons à cet ennemi commun, le coup de grâce. Pour que nos vies en dépendant.

Pour cette seconde phase de la campagne de riposte contre la propagation du corona virus qui va du 16 au 18 juillet, la communauté urbaine et les communes d’arrondissement de Bafoussam 1er, 2ème et 3ème misent sur la sensibilisation de proximité et les actions de protection des citoyens.

Pendant que la CUB mettra en mouvement ses équipes pour les opérations de désinfections des marchés, gares routières, services publics, établissements scolaires et autres lieux de haute fréquentation dans le périmètre urbain, les communes d’arrondissement mèneront concomitamment les mêmes opérations en zones semi urbaines et rurales. Il y sera de même pour les caravanes motorisées sonorisées qui sillonnent depuis ce matin les coins et recoins de notre département.

Pour le renforcement de ce dispositif de riposte, nous avons également produits plus de 10 000 flyers portant des messages de sensibilisation, qui sont déjà en circulation

Compte tenu des disponibilités financières limitées, tant au niveau de la communauté urbaine que des communes d’arrondissement de Bafoussam, et des nombreuses sollicitations dont les collectivités territoriales font l’objet, le maire de la ville de Bafoussam saisi l’occasion pour lancer un appel aux entreprises citoyennes et aux élites de la ville de Bafoussam pour le renforcement de leurs capacités dans cet élan dont l’importance revêt un caractère humanitaire.

 

Mesdames et Messieurs les professionnels des médias,

Orfèvres de la plume

Excellence mesdames et messieurs,

Nous vous engageons à jouer chacun sa partition dans noble cause, qui nous concerne tous sans distinction d’appartenance religieuse, politique ou tribale, afin que vive le Cameroun et son illustre guide le président de la République, son Excellence Paul Biya.

Je vous remercie pour votre bienveillante attention.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.